Manuvie CoverMe

Témoignage : En tant que propriétaire

Colin et Sandy Gerrard

Colin et Sandy sont au début de la trentaine et ont récemment acheté leur première maison au coût de 225 000 $. Leur paiement hypothécaire mensuel s'élève à 1 150 $ et leur prêt est amorti sur 25 ans. Avec un revenu combiné de 87 000 $, ils paient habituellement leur prêt hypothécaire, leurs emprunts et leurs frais de subsistance, et il leur reste un peu d'argent à la fin du mois à déposer dans leur compte d'épargne.

Colin : L'achat de notre maison nous a obligés à être plus disciplinés sur le plan financier. Au cours des derniers mois, nous avons appris à respecter notre budget. Avec un peu de pratique, il devient plus facile d'anticiper les dépenses jusqu'à la fin du mois. Sandy sera la première à vous dire que je suis beaucoup plus calme qu'à l'époque où nous venions d'acheter la maison. Je m'habitue à l'idée que l'achat d'une maison nous oblige à planifier soigneusement et à faire des choix. Il y aura cependant toujours des imprévus.

Sandy : Il s'agit d'une maison neuve qui ne devrait pas nécessiter de réparations importantes ou de frais d'entretien élevés au cours des premières années. Mais il faut penser aux imprévus. Mon père m'a toujours dit que prévoir la pire éventualité était la meilleure façon de l'éviter!
Si nous n'avions pas eu ses bons conseils, nous aurions probablement fait ce que de nombreux Canadiens font pour protéger leur maison...

Colin : Nous avons opté pour une assurance-vie temporaire plutôt que l'assurance-vie hypothécaire offerte par la banque. Quelle est la différence? C'est simple. L'assurance-vie temporaire permet au bénéficiaire de décider de la meilleure façon d'utiliser l'argent. À mon décès, Sandy recevra 425 000 $ (le montant de mon assurance) non imposables qu'elle pourra utiliser pour rembourser le prêt hypothécaire ou pour faire ce qu'elle jugera plus important. Par exemple, elle pourrait offrir de l'aide financière à ses parents pour qu'ils déménagent et se rapprochent d'Ottawa.

L'assurance-vie temporaire vous offre des choix. Pas l'assurance-vie hypothécaire.

Sandy : Nous avons combiné tous nos besoins en une simple solution d'assurance. Nous voulions souscrire des polices qui nous permettraient de payer toutes nos dettes, nos frais de subsistance courants et les frais funéraires – pas seulement les paiements hypothécaires.

Colin : Un des aspects très intéressants de l'assurance-vie temporaire est le fait que ce n'est pas un engagement permanent. Dans 10 ans, lorsque notre prêt hypothécaire aura diminué, nous pourrions décider de réduire notre montant d'assurance.

Sandy : Ou nous pourrions décider de l'augmenter pour protéger les enfants que nous prévoyons avoir. L'assurance-vie temporaire nous procure cette souplesse.